Tao Douay

"A la lueur des entrailles"

Depuis l'antre délabré, le silence du cri a retenti.
Le hululement résonne sur les chairs figées dans l'interstice, le point de bascule du crépuscule à la nuit.
Et sur la plaine fantomatique, les silhouettes prêtent allégeance au spectre, tiraillées entre la hantise et la déliquescence.
Ne vois-tu pas l'épaisse vapeur blanche s'échapper des yeux du chasseur?

tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
tao-theme-libre...
 
 
Powered by Phoca Gallery